La Chute de Lehman Brothers

L’année 2007-2008 restera dans les annales économiques comme celle du déclenchement de la pire crise que le système financier international ait connue depuis celle qui a causé la grande dépression dans les années trente. Alors que cette crise est née du marché hypothécaire américain à l’été 2007, elle s’est traduite quasi immédiatement par une crise de liquidité en Europe, avant de dégénérer, en moins d’un an, en une crise financière globale d’une ampleur inédite.

{youtubejw width= »200″ height= »160″}gNUILhofHNA{/youtubejw}

Une crise économique est caractérisée par une forte aggravation de la situation économique d’un pays, d’une nation ou d’une zone géographique plus importante. La période de récession alors engagée se traduit souvent par de nombreuses faillites, des tensions sociales, une augmentation du chômage ainsi qu’un déclin des salaires et du pouvoir d’achat.

Les États‐Unis sont déjà passés par plusieurs crises financières comme par exemple la crise de 1929 ou encore la stagflation des années 1970 et se sont toujours bien remis, voire même renforcés, de ces crises.

La crise économique actuelle est avant tout due à une crise financière qui a eu ses prémices aux États‐Unis après les évènements du 11 septembre 2001, la Banque Centrale Américaine (BCA) a baissé ses taux de 6,5% à 1%, avant de doper l’économie, rendant par la même le crédit moins cher. Plus précisément, les banques américaines ont octroyé des prêts à hauts risques, à des personnes insolvables en leur proposant en contrepartie, des crédits hypothécaires à taux variables : il s’agit du plan de socialisation également appelé « Plan Paulson ».

Un dossier complet traintant de la chute de la banque d’affaire americaine est disponible en telechargement.

{product_snapshot:id=17}

Laisser un commentaire